La leçon de compost adapté au Sahel -2-

Après avoir creusé vos 4 fosses ( format école: 0,75m x3m x 0, 45m ou format agriculteur…plus grand), mouiller le fond pour voir comment l’eau s’infiltre, si la terre  boit vite, mettre une couche d’argile, sinon verser 6 arrosoirs et envoyer les enfants taper des pieds pour damer, quel jeu !

Ensuite sandwich : végétaux,bouse,cendre,poudre d’os ou plumes, eau, jusqu’à hauteur du genou, 3arrosoirs par couche, puis couverture de paille avec épineux pour empêcher les ruminants de la brouter… et on attend 15 jours…ça chauffe. Vers 70 ° les larves et parasites sont décimés et le travail de la nature commence….

Au bout de 2 semaines,il n’y a plus aucune odeur malséante,ça sent bon comme la terre après la première pluie ! On mouille le fond de la 2ème fosse et on transvase, ce qui était en haut va en bas,ce qui était en bas va en haut…on couvre… ‘on arrose juste ce qu’il faut’ et on attend 15 jours…ça chauffe un peu moins…ça travaille toujours….

Après 2 autres semaines, pareil , dans la fosse n°3… entretemps bien sûr on a recommencé avec les fosses 1 et 2 si on veut beaucoup de compost ( en donner aux parents d’élèves pour qu’ils testent l’or noir du Loroum )

Puis fosse n°4…et après 8 semaines en tout on peut sécher le compost à l’ombre et le mettre en sacs pour la saison des pluies, il est minéralisé,c’est de la belle terre noire et fertile, qui sent bon… A VOUS

2 réflexions au sujet de « La leçon de compost adapté au Sahel -2- »

  1. Je voudrais en savoir plus sur la quantité des matériaux à utiliser: végétaux, bouse, cendre, poudre d’os ou plumes. Je suis en train de m’essayer aux cultures de contre saison et je voudrais beaucoup plus utiliser le composte qui pour moi est un engrais naturel.

    • Désolée du retard, j’étais au Loroum avec des connexions internet difficiles. Cela dépend de la taille de la fosse que vous avez creusée :
      Pour une fosse de 3 m de long x 0,75 de large x 0,40 de profondeur, il faut prévoir 15 à 17 brouettes de bouses sèches à tremper 48 h avant utilisation ( les émietter à la pelle ou à la daba quand elles sont humides, sinon vous risquez de respirer des bactéries utiles au compostage mais nuisibles à vos poumons), 7 brouettes de débris végétaux, une demi-tine de cendres par couche bouse+végétaux, les os pilés (os de volaille ou arrêtes de poisson séchés) sont un plus appréciable, une boite de concentré de tomates d’un 1/2 kg permet de mesurer la quantité pour chaque couche…Pour les plumes c’est vraiment un luxe, à Toolo on en a mis beaucoup parce qu’il y avait eu une fête… quelques poignées une couche sur deux devraient suffire, et on peut s’en passer. Bon courage et bonnes récoltes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>