Projets

CEPARTAS

Après s’être basée à Ouagadougou (230 km) et avoir été hébergée à l’auberge locale (8 euros/jour) pour les périodes de terrain, « Pour un autre monde » a souhaité se rapprocher du secteur  et disposer d’une base permanente à Titao où faire la démonstration des techniques partagées, créer son propre jardin expérimental et semencier, sa propre pépinière, ses ateliers de formation en complément de ceux du CEBNF.

L’ancien DPEBA (Directeur Provincial de l’éducation de base et de l’alphabétisation, équivalent de l’inspecteur d’académie du système français) a par ailleurs demandé à l’association d’envisager l’ouverture d’un internat de filles pour les collégiennes venues des villages, trop souvent exploitées par les familles d’accueil, sujettes à des grossesses précoces et donc à l’abandon de leur scolarité.

Pour la construction, la technique de la voute nubienne, bon marché, faisant appel aux savoirs faire locaux, sans bois ni tôles, est privilégiée. Elle permet aussi une température de 10°inférieure à l’extérieur en saison chaude ce qui permettra une plus grande longévité du matériel pédagogique, livres et ordinateurs, etc, et des volontaires européens qui n’auront pas besoin de ventilateurs ou climatiseurs.Un maître-maçon formateur M.David Niampa est disponible et nous a proposé plusieurs plans.

Titao est partiellement raccordé au réseau électrique de la SONABEL, cependant la fourniture d’énergie est irrégulière et incertaine et « Pour un Autre Monde » souhaite privilégier l’énergie solaire à la fois pour son aspect développement durable et pour l’autonomie et la fiabilité. La première plaque a été installée fin Mars 2012 au Cépartas pour avoir 5 points de lumière, une deuxième plaque sera installée en Novembre pour la mini salle informatique.

Un programme triennal d’activités 2011-2013

Le programme triennal d’activités, adopté depuis octobre 2010, a déjà débuté. Ce programme a pour but d’inscrire l’association dans les objectifs du millénaire.

L’année 2011 a d’abord permis l’examen des priorités lors de missions en Février et Mars 2011, pour chaque école partenaire :

-    amélioration des l’organisation des écoles pour l’autonomie des   élèves et le  relais des APE et groupements de mères-éducatrices,
-    amélioration de la participation des communautés villageoises pour la pérennité des projets hors périodes scolaires (utilisation et entretien du jardin de l’école par les parents).
-    électrification solaire en priorité
-    mise en place de toilettes sèches
-    fabrication de cuiseurs solaires mobiles et de brouettes
-    traitement et valorisation des déchets

L’année 2012 :

-    Formation au compostage, à la pépinière et plantation d’arbres et de haies (renouvellement des équipes)
-    Formation à l’utilisation des cuiseurs et séchoirs solaires
-    Formation à l’utilisation des toilettes sèches mobiles
-    Formation à la conservation des productions
-  Formalités pour l’obtention du terrain du centre d’expérimentation et de partage de techniques adaptées au Sahel (CEPARTAS)
-    Suivi des jardins, haies et pépinières
-    Formation à la gestion financière vers l’autonomie

Année civile 2013:

-    Fonctionnement du CEPARTAS définitif
-    mise en place de formations sur la province,
-    création du jardin  expérimental et de la pépinière
-    mise en place de la bibliothèque centre de ressources et formations à internet
-    mise en place d’un internat de jeunes filles
-    suivi des projets dans les  écoles et lycées partenaires,
-    essaimage vers d’autres écoles de la province