Jardins pédagogiques

Contexte :

Désertification depuis les grandes sécheresses de 1974 et de 1978 et dégradation des sols,carences alimentaires (manque de vitamines et protéines), désintérêt des élèves pour les mêtiers de la terre.

Activités :

Création de jardins écologiques pour diversifier les ressources de la cantine scolaire, formation au compostage pour savoir restaurer la terre, formation à la pépinière d’arbres adaptés au Sahel, plantation de bosquets dans chaque école.

Résultats :

2011 / 2012 : 9 jardins opérationnels pour 10 écoles (environ 5000 élèves), enrichissement de l’alimentation des élèves, restauration des sols, le bénéfice est géré par le comité de gestion des parents (COGES) en cas d’excédent commercialisé, l’argent est réinvesti selon les besoins de l’école.Plus de 50 parents ont suivi également la formation au compost, de même que les enseignants de SVT des deux lycées  et une association de femmes de Titao.